Allard. Histoire des persécutions pendant les deux premiers siècles d’après les documents archéologiques. 1885.

Histoire des persécutions

pendant les deux premiers siècles

d’après les documents archéologiques

(1885)

Author: Allard, Paul, 1841-1916
Subject: Church history; Persecution
Publisher: Paris : Lecoffre
Language: French
Call number: AVS-2639
Digitizing sponsor: University of Ottawa
Book contributor: Kelly – University of Toronto
Collection: kellylibrary; toronto

Möhler. Athanase le Grand et l’église de son temps en lutte avec l’arianisme. 1841.

Athanase le Grand

et l’église de son temps

en lutte avec l’arianisme

(1841)

Author: Möhler, Johann Adam, 1796-1838; Cohen, Jean, 1781-1848; Gregory, of Nazianzus, Saint
Subject: Athanasius, Saint, Patriarch of Alexandria, d. 373; Arianism; Theology, Doctrinal; Church
Publisher: Bruxelles : Publié par la Société Nationale
Language: French
Call number: AYZ-8548
Digitizing sponsor: University of Ottawa
Book contributor: Kelly – University of Toronto
Collection: kellylibrary; toronto
Notes: No TOC

Baunard. Histoire de saint Ambroise. 1899.

Histoire de saint Ambroise

(1899)

Author: Baunard, Mgr., 1826-1919
Subject: Ambrose, Saint, Bishop of Milan, d. 397
Publisher: Paris : Poussielgue
Language: French
Call number: AJZ-6040
Digitizing sponsor: University of Ottawa
Book contributor: Kelly – University of Toronto
Collection: kellylibrary; toronto

Ambroise fut donné au IVe siècle pour l’achèvement de la ruine du paganisme et l’établissement du règne public de Jésus-Christ. D’autres Pères sont plus que lui théologiens, orateurs, apologistes de la foi; Ambroise est surtout évêque, c’est l’homme de l’Église; et tout ce qu’il tenait de la nature, de la race, de la grâce et de l’étude, il le mit au service de l’émancipation, de l’organisation, de l’exaltation de l’Église de Jésus-Christ. — D’abord affranchir l’Église, la soustraire à la tutelle tracassière ou oppressive des premiers Césars chrétiens ; revendiquer sa liberté : liberté d’élection et de consécration pour le sacerdoce, liberté de vocation et de profession pour l’institut religieux, liberté de succession pour le Saint-Siège romain, livré dès lors à la calomnie et à des violences cupides; — puis organiser le régime intérieur de l’Eglise, donner à la doctrine une puis- sante unité, donner au culte sa forme, à la prière publique ses règles et ses harmonies, au sacerdoce son code, à la discipline ses règles; — enfin iriser l’Église dans la société, lui conquérir sa part légitime d’action dans la protection des peuples, insuffler son esprit dans la législation, mettre son influence dans les affaires publiques, et au besoin opposer aux excès du césarisme le frein d’une loi de justice ou d’expiation; enfin, par ce moyen, transformer l’empire païen en monarchie catholique, en faisant du César le ministre de Dieu et le soldat du Christ, avec la croix pour sceptre et l’Évangile pour code : telle fut la mission d’Ambroise, telle est l’unité de son œuvre et ce qui la marque dans l’histoire d’un caractère propre.

Poujoulat. Histoire de saint Augustin. 1866.

Histoire de saint Augustin

(1866)

Author: Poujoulat, M. (Jean-Joseph-François)

Volumes: 2

Publisher: Tours : Alfred Mame et fils

Language: French

Call number: ALF-2970

Digitizing sponsor: University of Ottawa

Book contributor: Kelly – University of Toronto

Collection: kellylibrary; toronto

L’Histoire de saint Augustin, malgré la riche abondance du sujet, était, au point de vue littéraire, d’une assez difficile exécution. Les questions de théologie les plus capitales y sont remuées, et ces sortes de questions ne revêtent pas d’elles-mêmes des formes attrayantes. Ce livre, sans compter l’étendue des recherches et des méditations qu’il exigeait, demandait, sous le seul rapport de la forme, plus de travail que tout autre livre. Je l’avais compris. Toutefois, en relisant mon ouvrage à sept ans de date, j’y ai trouvé des traces de négligence ou de précipitation. Une ardente et exclusive application, à force de nous identifier avec notre travail, ne nous permet plus d’en saisir les défectuosités, et nous fait voir même ce qui n’y est pas. Mais quand nous le retrouvons après un certain intervalle de temps, nous le jugeons comme nous jugerions l’oeuvre d’un autre. En remettant la main tout à mon aise sur l’Histoire de saint Augustin, j’en ai donc châtié la forme aussi soigneusement qu’il m’a été possible. Nous gardons en nous quelque chose de meilleur que nos oeuvres : ce sont les retours sur soi-même et les efforts persistants qui tirent du fond de l’intelligence ces suprêmes rayons par lesquels on diminue le nombre de ses imperfections et de ses fautes.




Marbach. Die Psychologie des Firmianus Lactantius; ein Beitrag zur Geschichte der Psychologie. 1889.

Die Psychologie des Firmianus Lactantius

ein Beitrag zur Geschichte der Psychologie (1889)

Author: Marbach, Friedrich
Subject: Lactantius, ca. 240-ca. 320
Publisher: Halle a.S. Heynemann’sche Buchdruckerei (F. Beyer)
Language: German
Call number: AFS-5526
Digitizing sponsor: University of Toronto
Book contributor: Robarts – University of Toronto
Collection: robarts; toronto

Es gibt in der Weltgeschichte kaum eine Epoche, die der Wissenschaft noch so viel ungelöste Rätsel darbietet, als die ersten Jahrhunderte unserer christlichen Zeitrechnung. Wie war es möglich, dass die ganze so hoch entwickelte Cultur in einigen Jahrhunderten überwunden werden konnte, und an ihre Stelle das Christentum mit seinen allen antiken Anschauungen widersprechenden Gedanken trat und die Menschheit für sich gewann. Die Menschheit, die über die Mythen und Mysterien der heidnischen Religion spottete, vereinigte sich, um einen bei dem verachtesten Volke als Hochverräter Gekreuzigten anzubeten. Das Gebot der Nächstenliebe ward zu allererst in seinem ganzen Umfange anerkannt, auf die Armen und Verlassenen, ja auf Feinde und Verbrecher ausgedehnt, zu einer Zeit, in der der Unterschied zwischen Herren und Sklaven, unermesslich Reichen und elendem Proletariat am stärksten hervortrat. Das Streben nach einer höhern, bessern Welt und damit in Zusammenhang die Verachtung alles Irdischen ergriff die Herzen der Menschen, obwohl dieselben in jener Zeit ganz besonders im Stande waren, sich alles, was die Erde bietet, zu verschaffen und zu gemessen, und in der That allein dem Genüsse des irdischen Dasein’s zugewandt waren.
Es ist die schwierige Aufgabe der wissenschaftlichen Forschung nachzuweisen, wie jene Umwandlung sich vollzogen hat, wo in der antiken Welt die Berührungspunkte zu suchen sind, an die die neuen Ueberzeugungen anknüpfen konnten, um in allmählich fortschreitendem Prozess die alten Anschauungen vollkommen umzugestalten. Gewiss war es gerade der Zweifel an jeder religiösen und sittlichen Wahrheit und die hierdurch entstandene Sehnsucht des vereinsamten Gemüts, die die Menschen zur Gemeinschaft im Glauben an Christum führte; gewiss war es vor allem das ungeheure Elend der niederen Massen, das sie das hier auf Erden vermisste Glück in einem bessern Jenseits suchen liess; gewiss war gerade die Uebersättigung und Erschöpfung durch alle Genüsse der Welt ein Hauptgrund dafür, dass Viele dem schroffen Gegensatz hierzu, der Askese und Weltflucht Reiz abgewannen, wie kam es aber, dass das Evangelium, das zunächst nur die Gemütsbedürfnisse so vieler befriedigte, auch die Ergebnisse der alten Wissenschaft in seinen Bereich zog und dieselben, ohne sie zu zerstören, auf Grund der neuen Ueberzeugung umgestaltete?

diepsychologiede00marb

Hefele. Histoire des conciles d’après les documents originaux. 1869.

Histoire des conciles d’après les documents originaux (1869)

Author: Hefele, Karl Joseph von, 1809-1893; Goschler, I. (Isidore), 1804-1866; Delarc, O. (Odon), d. 1898
Volumes: 12
Subject: Councils and synods
Publisher: Paris, A. Le Clère
Language: French
Digitizing sponsor: Boston Library Consortium Member Libraries
Book contributor: University of Connecticut Libraries
Collection: uconn_libraries; blc; americana

Vols. 1-11, Paris, A. Le Clère, H. Le Clère, Reichel.
V. 12, Lyon, H. Pélagaud

Vols. 3-11, translated by Delarc.

Includes bibliographical references.

T. 1. Introduction. Conciles antérieurs à celui de Nicée jusqu’au concile de Sardique.
T. 2. 343-451.
T. 3. 451-680.
T. 4 626-758.
T. 5. 755-870.
T. 6. 870-1085.
T. 7. 1085-1198.
T. 8 1199-1273.
T. 9. 1274-1378.
T. 10. 1378-1416.
T. 11. 1414-1449.
T. 12. Table générale des matières.


Migne. Alani de Insulis doctoris universalis opera omnia [PL CCX]. 1855.

Alani de Insulis

doctoris universalis

opera omnia

(1855)

Author: Alanus, de Insulis, d. 1202
Subject: Christian literature, Early; Fathers of the church, Latin; Littérature chrétienne primitive; Pères latins
Publisher: Paris [France] : Apud J.-P. Migne editorem seu Petit-Montrouge
Language: Latin
Call number: 2679571
Digitizing sponsor: Boston Library Consortium Member Libraries
Book contributor: Boston College Libraries
Collection: Boston_College_Library; blc; americana

Pastor. The history of the popes, from the close of the middle ages : drawn from the secret Archives of the Vatican and other original sources; from the German. 1891.

The history of the popes,

from the close of the middle ages:

drawn from the secret Archives of the Vatican

and other original sources;

from the German (1891)

Author: Pastor, Ludwig, freiherr von, 1854-1928
Volumes: 40
Subject: Papacy; Catholic Church; Popes
Publisher: London, J. Hodges
Possible copyright status: NOT_IN_COPYRIGHT
Language: English
Call number: 270583
Digitizing sponsor: Princeton Theological Seminary Library
Book contributor: Princeton Theological Seminary Library
Collection: Princeton; americana

Half title, v.1-2: Catholic standard library

V.1-6 ed. by F.I. Antrobus.
V.7-24 ed. by R.F. Kerr.
V.25-34 ed. by Ernest Graf.
V. 35-40 ed. by E.F. Peeler

Publisher varies:
V.3-34, K. Paul, Trench Trübner, & co., ltd.
V. 35-40, Routledge and K. Paul, ltd

V.3-6, 11-12: 2d edition

With Bibliographies


Studi e Materiali di Storia delle Religioni. 1925-1976.

Studi e materiali di storia delle religioni perseguono nel loro campo speciale i fini della scienza e della cultura. Alla scienza storica contribuiscono facendo oggetto di storia la religione nel suo svolgimento. Alla cultura schiudono più larghi orizzonti, promuovendo una maggiore partecipazione del pensiero italiano alla conoscenza di forme e momenti di civiltà meno prossime e meno noti”. (Raffaele Pettazzoni)

Il Dipartimento, fin dalla sua istituzione, pubblica la Rivista Studi e materiali di storia delle religioni (SMSR) che, fondata nel 1925 da Raffaele Pettazzoni, dopo aver momentaneamente sospeso la sua attività nel 1969 ed essere stata ripresa nel 1972 come “Religioni e Civiltà” e nel 1977 come “Studi storico-religiosi”, ha riassunto lo storico e prestigioso titolo di SMSR nel 1983.

SMSR, che rientra tra le riviste di proprietà dell’Università degli Studi di Roma “La Sapienza”, ospita saggi e articoli di affermati studiosi italiani e stranieri, pubblicati in varie lingue, ma al tempo stesso è aperta al contributo dei giovani che, per il loro impegno scientifico e la serietà della loro preparazione storico-religiosa, si sono distinti in particolare nell’ambito delle attività istituzionali del Dipartimento.

La rivista è giunta al volume n. 75 (2009).

Note: All rights reserved. The use of any of these documents implies the acceptance of the conditions established by the Dipartimento di Studi Storico Religiosi, Sapienza Università di Roma. If their editorial policies changes or have adjustments, we can/must retire or disable the access to this collection in any time, without any previous notice.


Die Griechischen Christlichen Schriftsteller.

The past Feb. 18, 2009, we post a notice about some volumes of GCS available in Internet Archive.

Yesterday, we upload and share in Scribd an ordinated list with the volumes available in Googlebooks and Internet Archive services.

Thanks to Claudiu for facilitate us the volumes of GB, and to Pilipos for the work done programming our upload’ script.


Thierry. St. Jean Chrysostome et l’impératrice Eudoxie : la société chrétienne en Orient. 1874.

RÉCITS DE L’HISTOIRE ROMAINE
AU Ve SIèCLE

ST JEAN CHRYSOSTOME

ET

L’IMPÉRATRICE EUDOXIE

LA SOCIÉTÉ CHRÉTIENNE EN ORIENT

PAR AMÉDÉE THIERRY
Membre de l’Institut.

Deuxième édition.

PARIS
LIBRAIRIE ACADÉMIQUE
DIDIER ET Ce, LIBRAIRES-ÉDITEURS
QUAI DES AUGUSTINS, 35
1874

La vie publique de Jean Chrysostome, archevêque de Constantinople et le prince des orateurs de l’Église d’Orient, se compose de deux grands événements liés de la façon la plus étroite à l’histoire du Ve siècle : d’abord cette querelle avec l’eunuque Eutrope, à propos de l’immunité des asiles, qui contribua puissamment à la chute du ministre d’Arcadius; puis sa lutte contre l’impératrice Eudoxie, qui attira sur sa tête des persécutions sans nombre , et enfin l’exil et la mort.
Le premier de ces événements a pris place dans un de nos précédents récits, celui qui concerne les trois ministres des iils de Théodose, Rufin, Eutrope et Stilicon, ces hommes si funestes à leurs maîtres, ut plus encore au monde romain. Le deuxième fera la matière des récits qui vont suivre.
La lutte entre Ghrysostome et la femme d’Arcadius fait partie de l’histoire générale, parce que l’univers romain y fut tout entier mêlé, l’Occident comme l’Orient, la vieille Rome comme la nouvelle, le pape comme les empereurs, les évêques comme les clercs des églises, le peuple comme les fonctionnaires et les courtisans : tout le monde, en un mot, y prit part dans un camp ou dans l’autre. Les ressorts de toutes les passions humaines, la haine, l’affection, l’envie, furent mis en jeu pour ou contre avec une égale intensité, au sein de la société chrétienne : les païens eux-mêmes s’émurent. Ce drame si varié dans ses péripéties, si tragique dans son dénoûment, fait donc passer sous nos yeux le tableau de cette société sons ses formes et dans ses conditions les plus diverses.
Saint Jérôme a été pour nous le sujet d’un travail analogue, mais relatif surtout à l’Occident. Nous avons montré se groupant autour de cet homme éminent par le génie, mais sans autorité directe sur les peuples, et simple prêtre, des individualités notables du patriciat, tout le clergé romain, et des femmes qui unissaient aux plus grands noms le savoir et la richesse. Toutefois le cadre du tableau était restreint, et les faits, si intéressants qu’ils fussent au point de vue humain, ne se rattachaient qu’imparfaitement aux grandes lignes de l’histoire.
Il en est autrement de Chrysostome. Tout dans la vie du patriarche de Constantinople est historique au premier chef, et sa personnalité qui se détache avec tant de relief au milieu des événements n’en saurait être séparée. Chrysostome, dans nos récits, est l’archevêque plutôt que l’orateur à qui sa douce et abondante élocution fit donner le surnom de bouche d’or. Homme du gouvernement épiscopal visà-vis de son clergé et des autres clergés d’Orient, il représenta vis-à-vis de l’empereur et de la cour l’autorité ecclésiastique dans ses droits réels comme dans ses écarts. A l’aide de ce double caractère, nous avons pu entrer dans l’analyse de la société orientale plus profondément que ne l’eût jamais permis l’histoire profane la plus détaillée.